Un festival paritaire ?

Cette année, la présidente du Festival de Cannes est une femme : Jane Campion. Ce fait se distingue par sa rareté, puisque les festivals de cinéma demeurent des lieux machistes où les hommes sont omniprésents, imposant dans leurs productions un oeil toujours masculin sur le monde. Les femmes étaient les grandes absentes de la sélection officielle : sur 18 films, Naomi Kawase et Alice Rohrwacher étaient les seules réalisatrices en lice pour la Palme d’Or. Si cette dernière s’est vu décerner le Grand Prix, la Palme reste entre des mains d’homme. Le palmarès 2014 ressemble ainsi à celui des années précédentes: un confortable entre-soi masculin.

Justine