Les métiers féminisés sont de vrais métiers !

L’égalité salariale femmes-hommes est l’un des thèmes sinon le thème le plus consensuel aujourd’hui parmi les chevaux de bataille des féministes : qu’une femme soit moins bien payée qu’un homme alors que l’une et l’autre font le même travail, en voilà une injustice ! Certes. Sauf que les femmes et les hommes n’occupent pas les mêmes emplois. Vendeuses, secrétaires, sages-femmes, aides-soignantes : autant de métiers majoritairement exercés par des femmes et qui ne sont pas reconnus à leur juste valeur. En effet, aucun savoir ni aucun savoir-faire ne seraient nécessaires pour les exercer : il suffirait d’être une femme et d’avoir donc un sens prétendument inné de la relation à l’autre, du prendre soin, etc. Or, il n’y a pas plus de « nature féminine » que de « métiers féminins » mais des métiers féminisés ou à prédominance féminine évalués à l’aune de critères qui ne reconnaissent pas les compétences mises en œuvre. Et le résultat est très concret sur la feuille de paie. Rien d’inéluctable à cela : révisons les critères de classification des emplois pour augmenter les salaires des femmes et réduire les inégalités femmes-hommes !

Clémence