La FIDH dénonce les violences faites aux femmes en Egypte

En 2013, 99,3% des Egyptiennes affirmaient avoir été agressées sexuellement : c’est ce que souligne la Fédération Internationale des Droits de l’Homme dans un rapport accablant sur ces violences systématiques et banalisées. Les femmes sont quotidiennement agressées, dans les rues, les maisons, les bus, ou dans les manifestations place Tahrir récemment médiatisées. Dans une étude de 2008, 86% des hommes admettaient avoir agressé sexuellement des femmes. La FIDH dénonce la culture du silence et de l’impunité perpétuée par le gouvernement : les rares femmes qui portent plainte se retrouvent stigmatisées par la police et la société. Elle préconise ainsi des actions de sensibilisation nationale et des lois criminalisant toutes les formes de violence contre les femmes.

Mélanie