Le vin, c’est masculin !

Le vin a sa mythologie et ses clichés peuvent avoir la peau dure. « Il y a des vins de femmes » pourra-t-on ainsi vous dire. Cela fait doucement sourire. L’œnologue sent durant le trajet en bouche que le vin a une personnalité, un moelleux ou une effervescence, une longueur : la question de genre n’a rien à voir là dedans. Le monde du vin a suivi, et c’est heureux, nos évolutions culturelles et sociales. Comme nous le rappelle l’œnologue Nadine Gublin « la production du vin requiert déjà un tel nombre de paramètres, qu’il serait bien difficile d’y reconnaître un caractère typiquement féminin ». Aujourd’hui, en France, 50% des promotions d’œnologie sont constituées de femmes. De nombreuses associations et réseaux représentent l’apport de celles ci dans le monde viti-vinicole, alors qu’elles occupent un large éventail de professions concernant le monde du vin. Alors, la prochaine fois que l’on vous présente un vin de femme », demandez de l’eau.

Pablo