Kit militant : mener une action de rue par OLF 37

Osez le Féminisme ! Tours : dans la rue ! Mélanie Boyeau lance en janvier 2013 l’antenne d’Osez Le Féminisme ! à Tours. La spécificité de l’antenne ? L’action de rue. Être sur les pavés à une heure de grand passage, être visibles et même de loin, afficher des couleurs, prendre de la place avec des installations, le but est de sortir d’un entre soi et de sensibiliser flâneur.euse.s et passant.e.s. « Les actions de rue ça nous botte, nous booste, nous soude quand on en fait pas ça nous manque ! »Le 25 novembre 2014, une installation symbolise des maisons. Des femmes assises en dehors, arborent des marques de coups. Immobiles, elles tiennent une pancarte dans les mains avec les « fausses excuses » que les femmes donnent souvent lorsqu’elles subissent des violences conjugales, comme: « je suis tombée dans les escaliers », etc. Pour Mélanie, il fallait que les personnes réalisent que c’est un sujet social, et qui ne doit pas rester dans le cadre privé de la maison. Les réactions sont multiples et diverses, les langues se délient, souvent les gens connaissent quelqu’une qui les subit, une amie, une sœur, ils/elles témoignent, échangent et ça devient encore plus concret. Parfois, l’expérience de l’action de rue est bien difficile à tenir, comme lorsqu’il s’agit d’apostropher les hommes qui passent. « On le fait en mode gentil, trop difficile d’être aussi irrespectueuses que ces hommes agresseurs ». Les violences économiques sont abordées en 2015 avec la roue de l’infortune ! À Noël, c’est la campagne Marre du Rose qui dénonce les jouets sexistes. À chaque période, son combat ! Bientôt, avec les journées du matrimoine (et des subventions supplémentaires cette année), les actions vont être conséquentes : exposition avec les archives départementales contre l’invisibilisation des femmes dans le paysage urbain et pétition pour que les nouvelles rues ou arrêts de tram portent des noms de femmes ! Avec Tours, pas de doute, la rue est bien aux femmes !

Marie Aquili