Bienvenue à Georgette Sand !

Aurore Dupin devait se faire appeler George Sand pour être lue et prise au sérieux en politique. Georgette Sand, elle, refuse le travestissement !

Les lieux de pouvoir sont investis en grande majorité par des hommes, pourtant le pouvoir n’est pas un attribut masculin en soi. C’est ce qu’on tend toutes et tous à croire : des manuels scolaires aux médias en passant par les lieux de pouvoir de tous les domaines, les hommes sont experts, les femmes victimes ou témoins, si elles ne sont pas complètement absentes ou invisibles.

Pour Georgette Sand, c’est “l’insuffisance de modèle féminins” qui maintient les femmes dans un rôle subalterne, toujours “définies comme désirables et non désirantes”.

Pour “combattre les visions essentialistes” et redonner le pouvoir aux Aurore, aux Georgette et à toutes les autres, Georgette Sand agit sur ce qui modèle les mentalités : les médias et l’éducation. Par de l’activisme, du coaching pour les femmes, le soutien d’initiatives populaires et des rap- ports et analyses sur les médias qui seront bientôt en ligne.

Georgette Sand grandit et se développe, suivons-la de près pour appuyer ses actions !

Pauline