Femmes migrantes debout

L’association Femmes migrantes debout est née en 2012, sous l’impulsion de l’anthropologue sociale Amina Shabou, son actuelle présidente. Sa création, suite aux premières élections suivant la révolution tunisienne, s’est faite en réaction à la montée des intégrismes, et la réelle menace qu’ils représentent pour les femmes . Siégeant à la Maison des femmes de Paris et opérant en Île-de-France, l’association a pour objectif la défense de personnes étrangères ou immigrées, en agissant spécifiquement pour aider les femmes migrantes à maîtriser leur existence, dans sa dimension sociale, économique, politique ou psychologique. Elle organise des permanences d’accueil hebdomadaires, ouvertes notamment aux femmes arabophones installées en France. Elle travaille également à développer un large éventail de thèmes d’intervention : les droits des femmes à la santé sexuelle et reproductive et à la libre disposition de leur corps (actions de planning familial, IVG), la diffusion d’idées féministes et laïques, la question du droit de vote des étranger-e-s et son enjeu pour les femmes, ou encore le droit d’asile et l’accès à la citoyenneté. Outre la production d’outils, elle met en place des actions de solidarité avec les femmes. Elle a notamment participé aux récentes actions Bring Back Our Girls et Femmes sans voiles.

Femmes migrantes debout est membre actif du collectif ADFEM (Action et droits des femmes migrantes et exilées), réseau français luttant pour l’attribution du statut de réfugiées aux femmes persécutées, et contre les doubles violences, sexistes et étatiques, commises à l’encontre des femmes migrantes. Alors que la majorité des personnes migrantes sont aujourd’hui des femmes, le chemin est encore long pour faire valoir leurs droits…

Amanda