Pour un vrai choix de sa contraception

Et pourquoi pas une contraception définitive ? Certaines femmes sont sûres de ne plus vouloir d’enfants, soit parce qu’elles en ont déjà et n’en veulent plus, soit parce qu’elles n’en veulent pas. Aux États-Unis, la stérilisation est la deuxième méthode choisie par les femmes après la pilule. En France, la dernière méthode de stérilisation à visée contraceptive, nommée Essure® – très simple et ne requérant que 10 minutes de pose – n’est plus prise en charge par l’assurance maladie qu’à partir de 40 ans. Pourquoi les femmes devraient-elles être pénalisées quand elles choisissent un moyen de contraception définitif ?

Noémie