#VendrediLecture : culture du viol, humour, sexe féminin

Féminister le #VendrediLecture !

Depuis plusieurs mois, Osez le Féminisme 59 ! publie chaque vendredi une critique littéraire. Le Feministoclic a aussi pour vocation de vous faire découvrir la richesse d’une culture féministe, nous vous proposons donc chaque mois de publier quatre avis sur un livre lu par une militante.
N’hésitez pas à donner votre avis sur les livres, et même, proposer votre propre critique !

Bonne lecture 🙂

L’équipe d’OLF

  • Noémie Renard, En finir avec la culture du viol

Un ouvrage de Noémie Renard entièrement consacré à la culture du viol. Dans cet essai, l’autrice identifie les éléments culturels qui permettent à la société de tolérer l’intolérable et de justifier l’injustifiable.

« Les violences sexuelles envers les femmes n’apparaissent pas spontanément. Elles ne font pas partie de la « nature humaine » ni ne sont le résultat d’incontrôlables pulsions masculines. Elles ont des causes sociales – impunité des agresseurs, idées reçues sur la sexualité, inégalités structurelles – qui forment ce que l’on appelle une « culture du viol ». Cela va de remarques apparemment anodines qui culpabilisent les victimes à un traitement trop fréquent des viols comme des délits plutôt que comme des crimes devant les tribunaux ; de formules pour excuser les agresseurs à une remise en cause systématique de la parole des femmes qui dénoncent des agressions. »

 

  • Jacky Fleming, Le problèmes avec les femmes

Un petit livre de Jacky Fleming plein d’humour, d’ironie et de second degré pour aborder le féminisme avec légèreté. Facile d’accès, petit budget, mais très percutant.

La phrase d’ouverture annonce la couleur et le ton : « Autrefois les femmes n’existaient pas et c’est pour cette raison qu’elles sont absentes des livres d’histoire ». Jacky Fleming démonte un à un les postulats de grands penseurs comme Darwin ou Schopenhauer sur les femmes et nous fait prendre conscience de la lente et longue évolution pour les droits des femmes.

 

  • Diane Ducret, La chair interdite

Le livre « La chair interdite » de Diane Ducret qui raconte comment l’image mais aussi la maîtrise du sexe féminin -souvent brimé, méprisé, mais toujours contrôlé et surveillé- a évolué au cours des siècles.

Tantôt loué, tantôt dénigré, l’autrice explique que le sexe féminin « aura toujours quelque chose à se reprocher ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :