Martine Noël et Anne Chantran, le mouvement féministe en deuil

Le mouvement féministe a perdu coup sur coup deux militantes hors pair en quelques mois. Anne Chantran et Martine Noël par ailleurs amies proches, nous ont quitté-e-s subitement en 2013. La première en août 2013 et la seconde le 15 décembre dernier, toutes deux d’un cancer foudroyant. Martine et Anne étaient des fieffées militantes des droits des femmes féministes depuis toujours. Piliers du Collectif National des Droits des Femmes (CNDF), elles étaient respectivement Présidente de la Coordination pour le droit à l’avortement et à la contraception (CADAC) association membre du collectif, et membre active du Bureau du CNDF. Martine a longtemps milité à Ras l’Front afin de contrecarrer la montée des extrémismes et du Front National. Généreuse, chaleureuse, elle était de celles pour qui le militantisme et les valeurs qu’elle portait ne sont pas un vain mot dans leur quotidien. Combattante pour les droits humains, contre le sexisme, autant que contre le racisme, mais aussi aux côtés des sans-papiers, elle donnait beaucoup de sa personne. Sa gouaille et sa voix rocailleuse vont beaucoup nous manquer. Nous avions encore tracté ensemble avec Martine à la manif contre la réforme des retraites le 10 septembre 2013, alors qu’elle était encore très en forme, banderoles CNDF et OLF côte à côte sur notre point fixe Bd Voltaire. Elle avait participé à la création du Centre Hubertine Auclert en 2009, centre de ressources francilien pour l’égalité femmes-hommes, avec Claudie Baudino, où elle avait trouvé le cadre idéal correspondant à ses valeurs. Iconographe de son métier, elle avait d’ailleurs réalisé une affiche à l’occasion du centenaire du 8 mars en 2010.

Elles vont toutes deux beaucoup nous manquer.

Julie