« Les filles et les maths, ça fait 2 ! »

C’est bien connu, les garçons ont une calculatrice dans la tête et les filles des anticorps qui font obstacle à toute tentative de résoudre un problème mathématique ! Elles sont moins logiques et ne sont pas à l’aise avec les raisonnements abstraits, tandis que les garçons réussissent naturellement en maths. Pourtant, aucune étude n’a prouvé que les différences de résultats et d’appétence pour les mathématiques entre filles et garçons sont naturelles et immuables.

À l’inverse, en 2007, une étude américaine, dirigée par Janet Hyde, psychologue à l’Université du Wisconsin, montre qu’il n’existe pas de différence significative entre filles et garçons, ni dans les résultats, ni dans les aptitudes. Cette étude indique également que lorsqu’on dit aux filles qu’elles feront moins bien que les garçons, cela entrave leurs performances. Il s’agit donc plutôt de confiance en soi, et non de différence génétique. Les filles en arrivent à intégrer inconsciemment qu’elles seront mauvaises en maths, et se découragent. C’est d’autant plus dommageable que les mathématiques sont très valorisées et débouchent sur des métiers mieux rémunérés.

Alors oui, une fille aussi peut résoudre une équation !

Aurélie