Féminicide : les médias toujours absents du combat contre le machisme

En novembre 2014, Osez le féminisme ! lançait une campagne visant à la reconnaissance du féminicide, le meurtre d’une femme parce qu’elle est femme. La presse était également invitée à faire évoluer le traitement médiatique de ces crimes trop souvent traités dans les rubriques « faits divers ».

Hélas, un an plus tard, les médias s’obstinent à employer les mêmes expressions, telles que « crime passionnel » ou « drame familial », pour qualifier ces féminicides. Ceci a pour effet de nier à la fois la responsabilité du meurtrier et la dimension machiste du crime.

Il est grand temps que les journalistes apportent leur contribution à la reconnaissance du féminicide, car le nommer c’est commencer à le combattre.

Paul et Gaëtan