Europe : les droits des femmes attendront

Dans le monde, une femme décède toutes les 8 minutes d’un avortement clandestin. Pourtant, le 10 décembre 2013, le Parlement Européen s’est prononcé contre le rapport Estrela, qui affirmait le droit pour toutes les Européennes à la santé et à l’éducation sexuelle, ainsi qu’à l’avortement.

À ce jour, l’avortement est encore condamné en Irlande, en Pologne et à Malte et très difficile d’accès en Italie. La situation de l’Espagne rappelle que les conservateurs, nombreux au Parlement européen, sont un danger pour les droits des femmes. À nous de nous saisir des élections européennes du printemps pour mettre ce sujet au cœur du débat électoral.

Mélanie