Victoire du Collectif pour des Femmes au Panthéon

Le 26 août dernier, une action menée par le Collectif Pour des Femmes au Panthéon composé de plus de 50 associations, dont La Barbe, Osez le féminisme ! et le collectif des Féministes en Mouvement, a connu un retentissement médiatique certain.

Ce coup de projecteur a été le point d’orgue d’une campagne lancée pendant l’été dans le but de sensibiliser l’opinion publique, le gouvernement, et surtout Philippe Bélaval, directeur du Centre des Monuments Nationaux chargé par François Hollande de proposer des personnalités à panthéoniser. Nul doute que l’action a porté ses fruits puisqu’elle a, d’une part, amené de nombreux politiques à faire des déclarations en faveur de la panthéonisation de femmes et, surtout, visiblement influencé M. Bélaval, qui a reçu le Collectif. Remis le 10 octobre au Président, ce rapport lui propose de ne panthéoniser que des femmes pendant son mandat « car le déséquilibre homme/femme est très fort ». Il propose également de faire élever dans la nef « un monument collectif à toutes les héroïnes de l’émancipation féminine » où pourrait s’afficher la « Déclaration des Droits de la Femme et de la Citoyenne » d’Olympe de Gouges. Rappelons qu’aujourd’hui seules deux femmes reposent au Panthéon sur 73 « grands hommes », Marie Curie et Sophie Berthelot, celle-ci uniquement pour accompagner son mari. Ce monument est donc l’illustration de l’effacement des femmes d’une Histoire nationale profondément misogyne. Le Président de la République a ici une occasion parfaite d’entamer un rattrapage, en suivant les recommandations du rapport.

Bénédicte