Les femmes de Niki

Le Grand Palais à Paris a été envahi de « Nanas » de Niki de St Phalle, ces sculptures monumentales de femmes géantes, girondes et bariolées, joyeuses et impétueuses. Cette exposition rend enfin hommage à cette plasticienne franco-américaine autodidacte et féministe convaincue. Violée par son père à l’âge de 11 ans, elle se jette dans la sculpture à 22 ans après une grave dépression nerveuse. Créatrice avant-gardiste, elle irradie de sa vitalité plus de 3500 œuvres. Moins connue pour ses prises de position radicales, elle s’illustre aussi par des « tirs-happenings » dénonçant violemment la société patriarcale, la religion ou le racisme : « Pourquoi, vous voudriez que je peigne des bouquets de fleur ? ».

Justine