Le Kurdistan, des armes, et des femmes !

Territoire culturel d’Asie Occidentale, le Kurdistan est une vaste région montagneuse et de hauts plateaux de 503000 km² nichés entre l’Irak, l’Iran, la Turquie et la Syrie. Seuls les deux premiers reconnaissent toutefois son existence.

Impossible de parler de cette zone de 44 millions d’habitants, majoritairement musulmans sunnites, sans évoquer les femmes Kurdes et plus spécifiquement les YPJ : les unités de protection de la femme (en kurde, Yekineyen Parastina Jin).

Cette organisation militaire exclusivement féminine créée en 2013 par les YPG, les unités de protection du peuple (en kurde, Yekineyen Parastina Gel), opèrent dans le Kurdistan syrien et le Kurdistan irakien. Héritières d’une longue tradition de résistance, dans la continuité du PKK, le parti des travailleurs kurdes, ces « Amazones des temps modernes » ont notamment participé au siège de Kobané face aux djihadistes de l’État islamique. C’est d’ailleurs à l’une des co-fondatrices du PKK, Sakine Cansiz, véritable icône pour les Kurdes, que l’on doit les camps d’entraînements des YPJ dans les montagnes du Qandil. Ces camps forment militairement et politiquement des milliers de femmes : fin 2016, elles étaient 24 000 adhérentes entre 18 et 40 ans ! Leur devise ? Femmes ! Vie ! Liberté !

Le courage de ces valeureuses guerrières bouleverse les idéaux de Daesh et fait trembler les djihadistes. Mourir face à une YPJ leur est insupportable. Pour les combattants de l’Etat Islamique, tomber devant une femme leur interdit l’accès au Paradis. Si les femmes kurdes se battent sur le terrain, les armes en mains, elles se démènent aussi contre de grandes inégalités comme les kidnappings, les viols et les mariages forcés. Elles sont ainsi à l’origine de lois sociales en faveur de la parité femme-homme au Kurdistan et de l’annulation de plus de 200 unions illégitimes (mariages contractés en dessous de l’âge légal ou instaurés dans le cadre de la polygamie) en 2017. Modèle de liberté, ces femmes inspirantes sont aujourd’hui un symbole fort du féminisme dans le monde entier !

Aurore Hébrard