Geofeminicidio : recenser les féminicides pour mieux les combattre

« Ce ne sont pas des cas isolés, ce ne sont pas des accidents », tel est le message de la campagne pour la reconnaissance du féminicide lancée par Osez le féminisme pour le 25 novembre 2014.

Pour comprendre leur caractère machiste et les dénoncer, il faut mettre un terme sur ces meurtres de femmes tuées parce qu’elles sont femmes : ce sont des féminicides. C’est le constat fait par l’association espagnole Otro Tiempo qui a mis en place depuis 2009 le premier recensement des féminicides en Europe. En compilant les articles de presse et les données des forces de l’ordre, Otro Tiempo parvient à dresser un état des lieux annuel des meurtres machistes de femmes (qui représente la quasi-totalité des crimes des crimes de femmes) en Espagne et en Amérique latine sur la plateforme Geofeminicidio. Un travail de longue haleine, d’une rigueur méthodologique incontestable qui vise à alerter l’opinion, les médias et les pouvoirs publics sur ce phénomène ignoré et classé à la rubrique « faits divers ».

Osez le Féminisme ! travaille avec Otro Tiempo pour étendre ce recensement à la France et mettre en place une formation en anglais, espagnol et français sur les féminicides.