#VendrediLecture : Culture du viol, stéréotypes de genre et BD féministe !

Féminister le #VendrediLecture !

Depuis plusieurs mois, Osez le Féminisme 59 ! publie chaque vendredi une critique littéraire. Le Feministoclic a aussi pour vocation de vous faire découvrir la richesse d’une culture féministe, nous vous proposons donc chaque mois de publier quatre avis sur un livre lu par une militante.
N’hésitez pas à donner votre avis sur les livres, et même, proposer votre propre critique !

Bonne lecture 🙂

L’équipe d’OLF

  • Valérie Rey-Robert, Une culture du viol à la française

Dans cet essai, Valérie Rey-Robert, autrice du célèbre blog Crêpe Georgette, s’attaque à la culture du viol et à ses spécificités hexagonales où cette notion est particulièrement rejetée et remise en cause en raison de la prégnance de la « séduction » et de galanterie dans la société française qui tendent à minimiser les violences sexuelles. Elle déconstruit notamment le fameux « profil type du violeur » et accuse ce système dans lequel « la victime n’est jamais assez pure et le violeur toujours un peu excusable ».

Il s’agit d’un livre très pédagogique dans lequel l’autrice redéfinit certains grands concepts féministes et propose des solutions concrètes pour déconstruire les stéréotypes et éduquer les hommes à ne pas violer.

 

  • Elena Gianini Belotti, Du côté des petites filles

Un essai de la pédagogue féministe italienne Elena Gianini Belotti datant de 1973 figure parmi les premiers ouvrages à avoir mis en évidence la puissance des stéréotypes dès la plus petite enfance.

Grâce à une enquête par observation, l’autrice relève que les systèmes de représentations, d’attentes et d’attitudes sont intériorisés par les enfants dès leur plus jeune âge. Elle constate ainsi que les différences pointées traduisent une infériorité du sexe féminin et révèlent un processus de discrimination continue à l’égard des petites filles.

 

  • Mirion Malle, La Ligue des Super Féministes

Cette BD de Mirion Malle est un outil idéal à destination des ados pour comprendre les fondamentaux du féminisme et les mécanismes d’oppression à l’égard des femmes autour de questions diverses telles que le consentement, le corps, la représentation des femmes, l’écriture inclusive ou l’intersectionnalité avec clarté, pédagogie et humour.