Soccer burger

Du 6 juin au 5 juillet 2015 se tiendra la Coupe du monde de football féminin. L’occasion d’apprendre la recette du SOCCER BURGER ! Il vous faut :

• deux tranches de pain aux graines sexistes
• deux steaks d’équipes nationales
• un gros cornichon de virilité
• du fromage américain

D’abord, tartinez votre pain d’une couche d’histoire : le football est codifié en Angleterre dans les années 1860, mais les femmes en sont strictement exclues. Pour H. Desgrange (cycliste et journaliste), «que les jeunes filles fassent du sport entre elles, dans un terrain rigoureusement clos, inaccessible au public : oui d’accord. Mais qu’elles se donnent en spectacle, à certains jours de fêtes, où sera convié le public, qu’elles osent même courir après un ballon dans une prairie qui n’est pas entourée de murs épais, voilà qui est intolérable ».

En 1969, la FFF ouvre enfin ses portes aux femmes et l’année suivante est jouée la première Coupe du monde. Pour autant, il s’agit de compétitions non officielles, le football féminin n’étant reconnu par la FIFA que 20 ans plus tard !

Puis, faites cuire les steaks : bien saignant pour les footballeurs, avec un salaire moyen en Ligue 1 de 40000€/mois ; bien sec pour les footballeuses avec un salaire de 4000€/mois pour les joueuses de l’OL, du PSG et de Montpellier, bien en-dessous pour les autres.

Ensuite, coupez votre cornichon à l’aide de femmes puissantes : Marta Vieira da Silva du Brésil, sacrée 5 fois de suite meilleure footballeuse du monde par la FIFA ; ou Mia Hamm ancienne attaquante des Etats-Unis, élue meilleure joueuse du siècle par l’IF- FHS.

Enfin, ajouter des tranches de fromages américains car les Etats-Unis, c’est LE pays du football féminin avec plusieurs millions de pratiquantes et la foule de plus de 90 000 supporteurs au Rose Bowl Stadium pour la Coupe du Monde féminine de 1999 est la plus grande foule jamais réunie pour assister à un événement sportif féminin. C’est prêt ! Bon appétit !

Sixtine VOILLERY