12 bandes dessinées sur des femmes par des femmes

Tintin et Milou, Astérix et Obélix, Boule et Bill, Black et Mortimer, le Petit Spirou, L’Homme qui marche, Lucky Luke, Les Vieux fourneaux… ok, arrêtons-nous là, la liste de personnages qui tiennent les références en bande dessinée est infinie. Et dans cette immensité, quelques personnages féminins parfois, stéréotypés souvent, et peu connus quand ils sont créés par des femmes.

Vous avez aimé notre selection de « 12 romans sur des femmes par des femmes » parue dans le Feministoclic,  http://feministoclic.olf.site/12-romans-femmes-heroines/

Alors, parce qu’il n’y a pas que des romans dans nos bibliothèques, voilà des suggestions de bandes dessinées avec des personnages féminins qui méritent qu’on pense à elles, et réalisées par des femmes.

Avez-vous d’autres lectures à nous transmettre ?

 

  1. Le problème avec les femmes, Jacky Fleming

“Autrefois, les femmes n’existaient pas et c’est pour cette raison qu’elles sont absentes des livres d’histoire. Il y avait des hommes et, parmi eux, un certain nombre de génies. Puis quelques femmes sont apparues, mais leur tête était si petite qu’elles étaient nulles en tout sauf en broderie et au croquet.” Ne vous énervez pas tout de suite mais lisez plutôt les pages suivantes qui énumèrent avec beaucoup d’humour et d’absurdité tout ce que les femmes seraient censées ne pas savoir/pouvoir faire du fait de leur nature de fââââme. Une lecture rafraîchissante à refiler ou à offrir à votre meilleure amie (bientôt) féministe ! (Merci Amandine et Nathalie pour le cadeau 😉 )

 

  1. Trop n’est pas assez, Ulli Lust

1984 en Autriche. A l’âge de 17 ans, une jeune punk décide de suivre la tendance de l’époque : traverser la frontière pour partir en Italie, sans argent ni papiers. Accompagnée d’une autre jeune femme, rencontrée peu de temps avant, elles s’embarquent dans un voyage fait de harcèlement, de mendicité et de violence. Un récit autobiographique qui s’ouvre sur une prise de conscience de l’héroïne sur ce qu’est être une femme dans un monde où les hommes ont tous les pouvoirs.

 

  1. Les culottées, Pénélope Bagieu

Connaissez-vous Phulan Devi ? et Betty Davis ? et Wu Zetian ? et Giorgina Reid ? et Clémentine Delait ? Si ça n’est pas le cas, découvrez vite leurs histoires exceptionnelles, celles qui ne se sont racontées nulle part car leurs héroïnes sont… des femmes dans un monde où l’histoire est écrite par les hommes. Retrouvez aussi notre interview de Pénélope Bagieu à propos des Culottées (lien : http://feministoclic.olf.site/penelope-bagieu/)

 

  1. Mauvaises filles, Ancco

“Mauvaises”, ce ne sont pas les filles qui le sont, mais les hommes qui ont construit et font perdurer cette société. Jin-joo est collégienne et enchaîne les “bêtises” : elle fume, elle voit des garçons et traîne avec sa bande de copines, les “mauvaises filles” à toute heure de la journée. Alors, les coups pleuvent pour la “punir” : de son père, des enseignant.e.s, des garçons amis-amants vite violents. Mauvaises filles est un tableau saisissant de la violence vécue par les filles et jeunes femmes en Corée du sud à la fin des années 90.

 

  1. Le bleu est une couleur chaude, Julie Maroh

Vous souvenez-vous de la palme d’or 2013, qui avait fait tant de bruit : La Vie d’Adèle ? A l’origine, il y a une bande dessinée, dont l’histoire n’a pas grand chose à voir, rien à voir en fait. Le bleu est une couleur chaude est une histoire d’amour entre femmes, une histoire de reconnaissance lesbienne, une histoire de lesbophobie aussi et de militantisme. Si vous ne connaissez pas encore cet ouvrage, n’hésitez plus et plongez-vous entièrement dedans (mouchoirs conseillés à proximité pendant la lecture).

 

 

  1. L’origine du monde, Liv Stromquist

Bienvenue dans une histoire ludique, pédagogique et pleine d’anecdotes sur le sexe féminin ! Représentations, idées reçues, théories bizarres, expériences hasardeuses… Vous apprendrez plein de choses que vous ignoriez sur la vulve, le clitoris, les menstruations, et l’histoire des idées sur tous ces sujets.

 

  1. Josephine Baker, Catel

Joséphine Baker : égérie des années folles, première star noire mondialement reconnue, résistante pendant la guerre, et en lutter contre la ségrégation raciale jusqu’à la fin de sa vie. Sous les excellentes plumes de Catel et Bocquet, qui ont également collaboré pour les BD “Olympe de Gouge”, retraçant l’histoire de l’autrice de la déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, et pour “Kiki de Montparnasse”, chanteuse qui a posé pour de grands artistes du début du 20ème siècle.

 

  1. Blue, Kiriko Nananan

Vous souvenez-vous de vos préoccupations lycéennes ? Premières amours, premières amitiés, premiers doutes, premières mélancolies… On trouve un peu de tout cela dans Blue, un manga en un seul tome sur la naissance de sentiments plus forts et sur le flou du pas passage à l’age adulte, dans la peau de jeunes femmes. A lire, relire et redécouvrir à chaque fois.

 

  1. Mourir, partir, revenir : le jeu des hirondelles de Zeina Abirached

C’est l’histoire d’une soirée comme une autre pour Zeina et son frère, à Beyrouth dans les années 80 : leurs parents sont partis rendre visite à des amis un ou deux quartiers plus loin, au moment où des bombes commencent à pleuvoir. Les deux enfants s’installent sur le tapis dans le couloir ? la cuisine ? seul endroit à peu près « safe » de l’appartement. En attendant le retour de leurs parents, les voisin-e-s les rejoignent, et discutent des derniers potins. Le dessin, noir et épuré, est très agréable.

 

 

  1. La Propriété de Rutu Modan

Une grand-mère juive et sa petite-fille retournent à Varsovie, plus de 50 ans après le départ définitif de la grand-mère pour la Pologne. Après la mort de son fils, celle-ci s’est brusquement décidée à aller réclamer la propriété qu’elle occupait avec ses parents avant que la guerre les chasse. Secrets de famille, jalousies familiales… sont au rendez-vous. Le tout est servi par de beaux dessins colorés.

 

  1. Un autre regard, de Emma

La dessinatrice Emma, qui a popularisé la charge mentale avec sa BD “Fallait demander”, avait déjà quelques BDs dans son blog, que l’on retrouve dans cette BD. Elle y donne son point de vue sur le regard des hommes, le racisme, la maternité… Déconstruisant ainsi de manière simple certains préjugés.

 

  1. Tu mourras moins bête (mais tu mourras quand même) de Marion Montaigne

Le docteur Moustache, qui a une moustache mais est une femme, va s’employer à vous expliquer de manière ludique les sciences. Est-ce que les scènes de film sont réalistes au regard de la physique et de la biologie ? Des leçons pleines d’humour !

 

Alice avec la participation de militantes d’Osez le Féminisme !